• Céline Gaillard

Quand une porte se ferme, une autre s'ouvre

La vie conspire toujours à notre bien être malgré parfois un certain accaparement dans des difficultés. Parfois le ciel semble littéralement nous tomber sur la tête !

Il y a une fin à toutes choses : terminer une relation, un travail, une étape…

J’observe la nature, un de nos plus grands enseignants à notre service. Les saisons sont à l’image des cycles dans nos vies.

Je décide de fermer une porte pour en ouvrir une autre ou je reste entre deux eaux avec le risque de passer à côté de ma vie ?

Sagesse et expérience : comment j’en suis arrivé là ?

Quelle expérience je tire d’une situation douloureuse ?

« La porte du changement ne peut s'ouvrir que de l'intérieur,

chacun en détient la clé » Jacques Salomé

L'introspection est à mon sens un chemin obligatoire pour se remettre en question, se connaître davantage quant à ses blessures, ses mécanismes de défense et son fonctionnement. De cela découle notre perception face aux autres et au monde, et notre capacité à prendre des décisions.

Se connaître c’est reconnaître aussi ses points forts et bien s’entourer, cela sera d’une grande force dans un processus de changement.

Je vois donc l'importance d'œuvrer sur soi.

Sinon comment espérer des changements et se transformer pour le meilleur ?

Je regarde cette porte parfois difficile à fermer : qu’est ce qui me retient ?

J’identifie vos peurs, les nommer apaise déjà la charge émotionnelle.


La prise de décision précède l'action

Tout changement entraine émotions et douleur,

Tout changement nous fait sortir de notre zone de confort,

Tout changement nous mets dans un processus de deuil.

Choisir, c’est prendre des risques, oser, braver l’inconfort et savoir renoncer.

J’embrasse mes émotions et ma douleur avec bienveillance, je prends de la hauteur, je muris une réflexion avec discernement et conscience.

Je ne prends pas de décisions sur un coup de tête ni sous le coup des émotions.

Je fais silence, je respire, je me relaxe, et j’attends le bon moment.

Je décide de fermer la porte à quelqu’un ou quelque chose.


La dimension holistique (corps-esprit-âme) est importante.

Chacune de ces dimensions a besoin d'être nourrie pour une osmose parfaite.

L'esprit a besoin de comprendre sinon le mental s’agite.

C'est par le corps que se délogent les tensions, quelles soient physiques, mentales et émotionnelles, et les mémoires. D'un corps apaisé, l'esprit peut se détendre et l'âme sépanouir.

L'âme, cœur de notre raison de vivre sur Terre, recouverte par tout un tas de couches (conditionnement, croyance, et aussi nos corps subtils...) a le rôle de nous guider et de nous ouvrir à notre véritable nature.

Renaissance : laisser mourir l’ancien pour naître au nouveau

J’ouvre la nouvelle porte pour découvrir les nouvelles opportunités !

Je me laisse guider par la vie avec confiance et optimisme pour recevoir les prochaines expériences à vivre et jouir du présent.

J’ai conscience de l’impermanence des choses et de la vie, tout change tout le temps.

Je suis humble, je reconnais mes faiblesses.

Je m’ouvre aux compromis, nous ne pouvons pas tout contrôler !

Je me fais confiance, j’assume mes choix et mes décisions.

L’erreur est humaine et tout est source d’enseignement.


« Quand une porte se ferme, une autre s’ouvre; mais nous regardons si souvent la porte fermée que nous ne voyons pas celle qui s’est ouverte pour nous »

Helen Keller


49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout